CR 50-16 : CRÉER UNE BIENNALE DE L’ARCHITECTURE ET DE L’URBANISME.
Partager

Voir le Rapport : CR_50-16 (les temps d’interventions sont limités par une durée proportionnelle à la représentativité dans l’hémicycle)

Vignette_alahmerAnnie Lahmer

 « Tout d’abord, je dois vous dire que, si l’intention nous parait intéressante, nous avons cependant beaucoup de regrets, le contenu du rapport étant extrêmement décevant. Quels aspects font que c’est vous, Madame JOUANNO, qui portez ce rapport, alors que les mots « écologie » et « environnement » ne sont même pas présents dans l’exposé des motifs ? Il est par ailleurs bien dommage qu’il ne soit venu à l’idée de personne de soumettre ce rapport à la Commission culture du Conseil régional, alors même que l’on évoque ici l’idée d’associer le Centre Pompidou à cette réflexion. Cela aurait fait une occasion de réunir la Commission, vu l’absence de rapport lui étant soumis depuis le début de la mandature.

Comprendre le passé pour construire l’avenir est un bon moyen de penser l’évolution de notre territoire par la greffe urbaine et non par l’imposition artificielle de formes architecturales démesurées – qui sont parfois rejetées, à tort ou à raison, par nos concitoyens – de la tour Triangle au Palacio de Bofill. L’architecture contemporaine, pour qu’elle soit comprise par les Franciliens, doit être faite avec eux et pour eux. C’est pourquoi les associer, en les formant au préalable, au thème de la biennale ou au cahier des charges de l’appel à projets, nous paraitrait intéressant. Vous évoquez ici la Cité Descartes. Il s’agit pour le coup d’une très bonne idée que d’associer une pluridisciplinarité d’acteurs. Le rêve serait que cela ne soit pas encore et toujours les mêmes qui président aux décisions et à l’animation de cet évènement.

Est-ce une biennale ou des projets qui seront présentés au grand public sous forme de maquettes virtuelles ou réelles, comme au Pavillon de l’Arsenal, avec des conférences et des débats ? Est-ce une biennale telle que celle de Venise avec un ou plusieurs sites qui seront dédiés à la construction de pavillons développant des concepts architecturaux innovants ? Si la deuxième option est privilégiée, je me pose des questions sur le foncier disponible, puisqu’il paraît que nous ne disposons pas de foncier pour le logement social. Où allez-vous donc installer cette biennale ? Merci. »

« Nous nous abstiendrons également. Nous avons l’impression, depuis le début de cette mandature, d’être les figurants d’une campagne de publicité permanente et nous vous demandons simplement désormais de passer à l’acte. Néanmoins, sur ce sujet comme sur d’autres, nous participerons, avec nos camarades d’autres groupes, aux réunions dans les bureaux et dans les commissions, pour avancer. »