CDG Express : un projet démesuré et excessivement coûteux
Partager

[Communiqué de presse EELV&A]

La déclaration d’utilité publique (DUP) du Charles-de-Gaulle Express a été signée le 31 mars dernier par la Préfecture d’Île-de-France. C’est une mauvaise nouvelle pour les écologistes, qui s’opposent depuis toujours à ce projet démesuré et excessivement coûteux.

Pour Pierre Serne, « cette déclaration d’utilité publique est un non sens : ce projet est avant tout un investissement privé non d’intérêt général, qui concernera au mieux 20 000 personnes par jour quand le RER B en transporte un million. Il craint d’ailleurs le potentiel effet négatif sur la régularité de cette ligne de RER B, qui devrait être la priorité. Sans parler des nombreuses équipes de la SNCF qui seront mobilisées sur ce chantier au détriment de la rénovation du réseau francilien existant. »

Pour les écologistes, le tarif prévu aujourd’hui à un minimum de 24€ par personne est démesuré et prouve à quel point ce projet n’est pas destiné au grand public.

« Imaginez-vous une famille de 4 personnes qui souhaite prendre l’avion payer près de 200€ de transports aller-retour pour se rendre à l’aéroport et gagner 10 ou 15 minutes par rapport au RER B ? Où est l’utilité publique ? », déplore Julien Bayou qui regrette que ce projet ne soit en réalité destiné qu’à une certaine catégorie de population fortunée ou à des hommes d’affaires.

Les écologistes tiennent enfin à rappeler les réserves émises par la commission d’enquête publique sur le financement du projet et considèrent la signature de cette DUP prématurée par rapport aux informations fournies par les investisseurs et aux doutes subsistant quant à la participation ou non de fonds publics à ce projet.