Il n’est pas du ressort de la région de financer le patrimoine des lycées privés
Partager

[Communiqué de presse EELV&A]

Alors que le parc des lycées publics franciliens a de nombreux besoins, à la fois en termes de constructions nouvelles et de rénovations, Valérie Pécresse a décidé d’ouvrir les financements régionaux aux lycées privés, ce jeudi 18 mai 2017. Les élu-es écologistes s’y sont opposés. En 2012, le Conseil Régional avait suspendu les aides à l’investissement pour les lycées privés sous contrat au motif qu’il n’était pas du ressort des finances publiques d’entretenir le patrimoine privé.

« Ne nous y trompons pas, chaque euro dépensé pour l’investissement dans le privé c’est un euro en moins pour l’investissement dans les lycées publics », a prévenu Corinne Rufet, élue écologiste.

En effet, alors que les moyens par élève sont bien plus importants dans les lycées privés que dans les lycées publics, Valérie Pécresse déclare vouloir l’égalité de traitement entre les lycées privés et publics.

« Au contraire, c’est un effet d’aubaine pour les lycées privés. C’est un mauvais message qui est envoyé là, interpelle Corinne Rufet, cette décision dit aux structures privées : ne vous inquiétez pas de l’entretien de vos bâtiments, les deniers public s’en chargeront ».

Dans le même sens, les écologistes avaient proposé un amendement pour, au moins, exclure les structures privées qui font des bénéfices et reversent des dividendes à leurs actionnaires Cette proposition a été rejetée par l’ensemble des élu-es de droite.

« Le reversement des dividendes ne concerne que très peu de lycées privés en Île-de-France. Je trouve scandaleux que Mme Pécresse rende maintenant possible le financement de leur patrimoine immobilier par des deniers publics », conclut Mounir Satouri.

Les écologistes déplorent – au contraire des discours – une inégalité de traitement de la part du Conseil régional, puisqu’il est demandé aux lycées publics de faire adopter, par leur conseil d’administration, la « Charte régionale sur la laïcité et les valeurs de la république » tandis que rien de tel n’est exigé pour les lycées privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *