Les écologistes veulent une Île-de-France visible à la Marche des Fiertés
Partager

[Communiqué de presse EELV&A]

En cette Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT), les écologistes ont tenu à déposer un amendement réitérant leur demande qu’un char estampillé « Région Île-de-France » soit présent — et visible — à la Marche des Fiertés du 24 juin 2017. Un amendement de 7 000 € a été déposé par le groupe en ce sens.

En cette période où Sens commun dérive gravement vers le Front National, libérant ainsi la parole homophobe et transphobe, où la Tchétchénie est marquée par une chasse gravissime et inhumaine aux homosexuels sans réaction ferme de la communauté internationale et où les actes de haine et les violences commis à l’encontre des LGBT ne cessent de se multiplier en France, en Europe et dans le monde, les symboles des collectivités ont plus que jamais de l’importance. Le groupe attendait de la Présidente de la Région Île-de-France une attitude plus bienveillante et positive, compréhensive sur la nécessité de fermer la porte à l’extrême droite.

C’est le contraire qui s’est produit puisque le groupe s’est vu opposer un refus.

« La région IDF était la première grande collectivité, avec la Mairie de Paris, à participer officiellement à cette marche. Ce retrait est plus que regrettable, a insisté Pierre Serne. Je déplore que Mme Pécresse n’ait pas compris qu’il était important, aujourd’hui de faire un geste symbolique fort envers les populations LGBT. »


Les écologistes renouvellent leur soutien aux associations luttant contre les discriminations touchant les personnes LGBT et invitent l’ensemble des Franciliennes et Franciliens à participer aux différentes mobilisations organisées dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *